mai 29

Le coût des polices d’écritures sur nos impressions

Sans titre

 

Afin d’imprimer un document lisible et compréhensible, l’utilisation d’une police adéquate est bien souvent nécessaire. Cela dit, choisir ses polices correctement peut vous permettre de faire des économies. Vous ne faites pas attention à celles-ci ? Vous devriez réfléchir à deux fois !

 

Nous vous avions déjà évoqué à quel point la police d’écriture venait au secours de vos impressions. En effet, certaines d’entre elles sont particulièrement gourmandes en encre, à tel point que certaines compagnies ont décidé de faire des tests afin de vérifier le véritable impact des polices sur le coût d’impression. Pour cela, ils ont utilisé une cartouche laser HP 124A d’une capacité de 2500 pages, tout en imprimante 250 pages par semaine.

Résultat, l’utilisation de la police Arial, que l’on retrouve par défaut sur Windows, cela risque de vous coûter 555 euros par an. Pour les amateurs de la Franklyn Gothic Medium, vous en aurez pour pas moins de 615 euros par an ! À contrario, vous ne dépenserez que 420 euros si vous passez par la Century Gothic. À noter que l’utilisation de la célèbre Times New Roman (à 11 pts) vous reviendra à 431 euros par an contre 580 euros pour la Tahoma.

 

staple-bar-chart-EN

 

Il est bien évidemment important d’utiliser son imprimante intelligemment, en favorisant les bonnes mises en page et en omettant les images superflues. Sachez, pour finir, qu’un aplat couvrant 20% de votre page vous permettrait d’imprimer un texte entier sur une page unique. Pensez-y avant d’imprimer des illustrations !

Entrez la légende de la vidéo ici
mar 01

Vers la création d’une encre écologique sans teinture

greenprinter

 

L’impression n’a eu cesse d ‘évoluer au fil des années, et l’encre est même devenu l’un des produits les plus onéreux au monde. Néanmoins, aussi pratique que puisse être l’encre, le liquide ne sera pas toujours en adéquation avec la nature, et de nombreux chercheurs s’échinent depuis longtemps à trouver une encre alliant efficacité et écologie.

Les technologies actuelles utilisent généralement des teintures pour imprimer en couleurs, mais la plupart de ces teintures seront néfastes pour l’environnement. Une alternative pour parer l’utilisation de teintures serait de jouer sur la nature réflective de la lumière pour générer de la couleur. On pense par exemple à la pieuvre qui arrivera ainsi à modifier sa structure pour passer en mode camouflage.

Arriver à dupliquer ce procédé dans le monde des imprimantes a déjà été tenté, mais le résultat nécessitait bien l’utilisation de températures élevées ou des surfaces d’impressions spéciales. Une équipe de chercheurs russes a trouvé une solution alternative en utilisant une encre sans couleurs et comprenant du dioxyde de titane. Les chercheurs ont ainsi pu modifier la couleur de l’encre en modifiant l’épaisseur de l’encre diffusée dans une imprimante jet d’encre . Même si la couleur rouge sera particulièrement ardue à reproduire, la méthode utilisée par les scientifiques sera à la fois écologique, sans que l’encre ne s’affadisse avec le temps.

encre-ecologique

On ignore si ce procédé va se démocratiser avec le temps, d’autant plus qu’il pourrait apporter des alternatives non négligeables au niveau environnemental. A voir si les grandes marques vont adopter les solutions d’impression vertes de plein-pied.