Une petite histoire de la cartouche d’encre

 

cartouche d'encre

 

Si l’imprimante jet d’encre est devenue au fil des années l’un des plus fidèles alliés de la bureautique, peu d’entre nous se sont déjà demandé qui avait eu la brillante idée de créer le concept de la cartouche d’encre.

 

Si le concept de l’impression jet d’encre remonte déjà dans les années, c’est dans les années 70 que Robert Howard a l’idée de créer un petit appareil capable d’envoyer des gouttes d’encre. Pour information, c’était le système « Dot Matrix » (ou imprimante matricielle) qui avait la côte au départ, avec un ruban encreur en guise de cartouche.

Il fonde alors sa propre compagnie, Robert Howard Research (renommé en 1984), avant de donner vie à son propre modèle d’imprimante, la Pixelmaster.

Les autres marques suivront le pas par la suite et des géants tels que Canon, HP ou Lexmark feront leur apparition, chacun avec ses spécificités. Epson par exemple se basera sur une technologie dites piézo-électrique (apportant une précision plus importante durant l’impression) tandis que ses concurrents seront plus fidèles à la technologie thermique.

Les années 80 verront les têtes pensantes s’arracher les cheveux pour essayer d’endiguer une batterie de problèmes ( encre qui sèche dans la cartouche, bouchage) avant que les cartouches ne deviennent des éléments communs du quotidien.

 

Les cartouches d’encre sont à ce jour toujours fortement utilisées dans le monde, que ce soit dans les bureaux ou à domicile. Ce sont plus d’un milliard de consommables qui sont ainsi créées chaque année, donnant lieu à un taux de production de déchets assez affolant, d’où l’importance de leur donner une seconde vie afin de limiter ce fléau.